La révolution Silencieuse des SIRH 2.0 de Jean Marc Satta

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

On le savait déjà : avec Internet, l’économie change. Mais on est encore loin de s’en douter : c’est une véritable révolution que les entreprises s’apprêtent à vivre, dans les prochaines années. Un changement radical dans la manière de recruter et surtout de gérer les hommes et les femmes. Cette révolution des Ressources Humaines, apparaît comme une bouffée d’optimisme dans un climat de sinistrose. Et si, dans les années à venir, le diplôme ne comptait plus pour trouver un emploi ? Et si les notions de profil et d’expériences pouvaient être remplacées par celle des compétences ? Si chaque salarié pouvait participer pleinement à son évaluation, exprimer ses souhaits et les partager librement avec sa hiérarchie ? Tous DRH ? Cette réalité existe aujourd’hui dans les entreprises où les systèmes d’information des ressources humaines (SIRH) sont accessibles par tous les salariés par une simple connexion internet. Dans ces entreprises, la notion de « carrière » est revisitée de A à Z. Décryptage par les professionnels chargés de dévoiler l’entreprise du futur.

Jean Marc Satta : Pionnier de la gestion des ressources humaines dans un univers partagé grâce au Web2.0 et Président-fondateur de l’éditeur de SIRH Aragon-eRH a travaillé pour des groupes internationaux et des PME tant en France qu’à l’étranger. Il nous alerte sur le retard pris par les entreprises françaises face au dynamisme des Américains et des pays émergents qui ont compris que le management de la compétence devait remplacer la sélection par l’âge et le diplôme.
Pour explorer cette voie, Jean Marc Satta a réuni des chefs d’entreprise, des DRH et des informaticiens (LVMH, Club Med, Murex, Araxxe,…) d’âge, d’expériences et de continents différents (Europe, Asie) afin d’aider chacun d’entre nous à comprendre les mutations en cours et de trouver ses propres solutions.
http://www.aragon-erh.com/


  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »